Voyager avec un bébé

Couches lavables: bilan mitigé

Pourquoi mitigé ?

En couches lavables depuis sa naissance, nous avons continué sur notre lancée et mis dans nos sacoches de quoi tenir 2 jours et demi sans laver. Assez sûr de nous, on a vite déchanté.

 

Le lavage à la main ne va pas du tout à nos couches. Elles n’adsorbent plus au bout de 2 utilisations et lui donnent les fesses toutes rouges. La solution pour les décrasser ? le bain 24h dans du produit vaisselle. Autant dire, hyper compliqué pour nous qui avançons chaque jour et très polluant si on doit le faire tous les 3 jours.

 

Au Pérou, chaque couche (jetable) d’un paquet est enveloppé dans un emballage individuel. Vous imaginez la quantité de plastique ! Nous avons tenu bon pendant 1 mois et demi puis face à des fesses abîmées (à cause du froid, on ne pouvait le changer que 3 fois par jour…), on lui a mis des jetables et cela jusqu’en Patagonie puisque de toute façon, les zones désertiques traversées après le Pérou ne nous permettaient pas d’entretenir les couches. On devait déjà porter jusqu’à 5 jours d’eau pour boire et cuisiner alors impossible de s’occuper des couches.

Une fois au Chili et en Argentine, il y avait des machines à laver. Ce fut donc plus simple pour nous. Une jetable la nuit et des lavables la journée pour tenir entre 2 villes.

Ce qui est dommage, c’est qu’en Guyane, sa nounou lui avait appris à faire ses besoins aux toilettes (hygiène naturelle infantile) mais impossible de continuer pendant le voyage, il y avait beaucoup trop de couches de vêtements à enlever rapidement et du vent froid pour qu’on lui mette régulièrement les fesses à l’air. Depuis, il refuse net de réapprendre.

 

On ne regrette pas du tout de les avoir prises avec nous mais pour le prochain voyage en famille avec bébé 2, on s’est dit qu’on attendrait peut être qu’il soit propre !

 

Quel type de couches ?

  • 3 couches Hamac T-mac taille L avec 4 nacelles
  • 10 inserts en microfibre
  • 3 boosters doubles et 4 boosters simples en zorb (faits maison)
  • 10 voiles en micropolaire (effet fesses au sec garanti)

 

Pour ceux intéressés par plus de détails sur nos couches lavables :

Les couches Hamac, en plus d’être jolies, sont très simples d’utilisation et ne font pas un gros popotin. Les inserts en microfibre (synthétique) sèchent super rapidement même en Guyane (mieux que le coton, le chanvre et le bambou).

Le  système T-MAC sont des couches où la nacelle peut être enlevée, ce qui évite de laver les couches en entier qui sèchent plus lentement.

Et comme booster pour tenir les 12h de la nuit, nous glissons dans les inserts des bandes de tissu en Zorb double et en simple la journée si on ne peut pas changer le petit: efficacité sans faille.

NB : le zorb est le tissu le plus absorbant qu’on puisse trouver actuellement. Il absorbe 3 fois plus qu’un coton traditionnel. C’est un mélange de fibres synthétiques, de bambou et de coton. Pas besoin de couture, il ne file pas quand on le coupe. Il sèche aussi très très rapidement. Possible d’en commander sur Tiloudou.

 

Entretien

  • De l’huile de coude et du temps !
  • L’extraordinairement efficace savon détachant de chez Néobulle pour les nacelles tachées de selles (ainsi que pour nettoyer les vêtements en mérinos, un vrai miracle ce savon !);
  • Du liquide vaisselle péruvien en poudre (un pot nous fera tout le voyage);
  • Une petite quantité de cristaux de soude pour décrasser les inserts en machine à laver;
  • La remorque bébé, un étendoir très efficace : soleil et vent mais attention à la poussière !

 

IMG_0093
Sac de couches rangé dans mon sac à dos sur le porte-bagage arrière
IMG_1008
étendoir de la remorque plein pour profiter du soleil à 4600m d’altitude

Quoi d’autres dans nos sacoches ?

  • Un peu de couches jetables de secours
  • Un sac hermétique spécifiquement utilisé pour stocker les couches lavable sales
  • Pas de tapis à langer. Sam préfère être changé debout, ça nous arrange.
  • Maman aussi en couche lavable pour du zéro déchet ! enfin plus exactement, en serviettes hygiéniques lavables de la marque MaM
IMG_4382
En Patagonie, les couches ont aussi servi de maillot de bain
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s