Voyager avec un bébé

Bilan pour notre cyclo-bébé à une semaine du départ

  • Il aime sa remorque. On ne l’avait pas vraiment mis dedans avant. Il peste quand on l’attache puis soit il dort soit il chante. Sauf si papa fait trop de pause alors là, il crie !
  • il n’aime pas ses habits chauds qui l’empêchent de bouger comme il veut. Il est bloqué dedans et ça l’énerve. Aujourd’hui à 3300m, il fait plus chaud, il revit en se levant, marchant… en sous vêtement en laine.
  • Idem pour le sol de la montagne pas assez droit à son goût ! En se penchant pour récupérer un objet au sol, il nous fait de belles galipettes.
  • Il faut faire des pauses plus longues entre tétées, changement de couche, repas, jeux…
  • On met 2h le matin entre notre réveil et le premier tour de pédale… dur de tout ranger et en même temps de gérer Sam;
  • Pas reposant: soit on pédale soit on s’occupe de Sam qui du haut de ses 8 mois est forcément dépendant de nous;
  • Plus on est haut, plus il est facile de le laisser jouer seul car aucune plante piquante ne pousse au sol. Bon, on l’a quand même retrouvé jouant avec du crottin de cheval mais il était sec donc ça passe!
  • 2 voitures se sont arrêtées pour donner des fruits pour Sam;
  • Changement de couches sportifs pour ne pas lui enlever son pantalon ni ses chaussettes;
  • Pas de bain au dessus de 3500m 😉
  • Réveils multiples pour un petit rhume. Tétées autorisées la nuit pour le réchauffer et le rendormir plus vite;
  • En bivouac, comment être discret quand ton enfant chante, pleure, discute sans aucun moyen de l’en empêcher quand des gens se rapprochent un peu trop de notre campement caché;
  • Impossible de rester propre, Sam nous met de la nourriture sur tous nos vêtements;
  • Nous nous arrêtons camper vers 16h car à 16h30 le soleil se cache derrière les montagnes, à 17h30 froid de canard et il fait nuit complète à 18h30. Levé du jour à 5h30 mais apparition du soleil que bien plus tard;
  • Les couches lavables n’aiment pas l’eau froide… elles n’absorbent plus rien après 2 lavages à froid. Pas facile de s’organiser !

P1060703

Publicités

6 commentaires sur “Bilan pour notre cyclo-bébé à une semaine du départ

  1. Je souris en lisant que Sam vous met de la nourriture partout! Ca me dit quelque chose!!!
    Quand je vois le nombre de lessives qu’on fait dans notre petite vie paisible versus le nombre de vêtements que vous avez pour chacun de vous 3, la seule chose que j’ai en tête est: dans la famille CraCra, on pense aux parents 😉
    J’ai toujours eu l’illusion que mettre les vetements à tremper dans du Genie-sans-frotter les lavaient. Ca serait tellement bien pour vous si c’etait vrai…

    J'aime

    1. Bonjour,
      merci de nous faire partager votre aventure. Benoit est héroique! Déjà, faire ce parcours en vélo est courageux, mais avec une remorque (avec un chargement si précieux) il faut le faire!!
      Les paysages sont fabuleux et bien mérités! Sam est, on s’en doutait, un beau facilitateur de contact. Ce beau bébé aux yeux bleus a bien du succès!
      Vous nous parlez des dénivelés, mais pas des températures; à plus de 4000m cela doit être bien frais!
      C’est incroyable, le nombre de crevaisons. Que de temps passé à réparer! j’espère que vous avez pu faire une provision de rustines.
      Bon courage et encore merci pour vos reportages!
      Bisous à vous 3
      Aliette

      J'aime

      1. Oui Aliette, Benoit tracte un poids phenomenal: 20kg de velo + 23kg de saccoches+ remorque chargée 35kg+ Sam ! A coté, je roule léger et pourtant je m épuise vite. Pour l instant aucune temperature négative. Dans la tente, pas de soucis mais cest le vent glaciale qui est dur a supporter le matin quand on range tout. Gros bisous. Merci pour le message.

        J'aime

    2. Le merinos est vraiment extraordinaire. Avec un gant, on enleve les taches de nourriture et sinon, il faut juste l aerer, pas le laver donc rien a laver! La salopette verte fait son travail de protection d habits dès que sam est a terre. Prochain bébé je t offre du merinos !!!

      J'aime

  2. Je viens de titler : Sam marche déjà ???!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    En tous cas merci pour les récits, après avoir vécu quelques jours de bivouac « gentil » en carbet avec Sam-Sam j’imagine tellement la galère avec le froid, les couches de vêtements en plus, les crevaisons… Vous êtes des warriors et lui il aura tellement de photos incroyables de son enfance de petit baroudeur !
    Et sinon niveau odeurs dans la tente ça va comment ?? hihihihihi

    Gros bisous à tous, courage à vos cuisses continuez de tout nous raconter 🙂

    Je vous embrasse bien fort

    Gaviscon-girl 2

    J'aime

    1. Il tient debout, se deplace seul le long d un banc mais ne marche pas. Avec ses vetements épais, ca le freine dans sa motricité mais il exerce sa motricité fine des mains avec cailloux et plantes. Finalement, le +prenant, cest avec lui alors que quand on roule, je ne me concentre que sur moi! les chaussures et chausettes puantes restent dans lavancée et les pieds pourris dans les sacs de couchage donc pas d odeur horrible dans la tente! bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s